Notre engagement

    

Remplacer le plastique avec l'abeillage

Commençons par quelques chiffres. 50% du plastique que nous utilisons est à usage unique et chaque année c'est jusqu'à 13 millions de tonnes qui pénètrent dans nos océans. Vous n'arrivez pas à imaginer ? C'est normal, c'est totalement inconcevable. Pour vous aider à visualiser, avec cette quantité de plastique il est possible de faire 4 fois le tour de la terre chaque année.

Oui mais comme je trie, mon plastique est recyclé non ? Malheureusement non, d'ailleurs aujourd'hui en France pour des raisons économiques on ne recycle que les bouteilles et les flacons en plastique, le reste est trop petit pour être recyclé. Les emballages alimentaires en plastique finissent donc dans le meilleur des cas incinérés ou bien, et c'est plus souvent le cas, dans la nature, les océans, les estomacs d'animaux etc...Tout le monde a vu les mêmes images, il n'y a pas besoin de faire ici du sensationnalisme en faisant semblant de vous apprendre les dégâts sur la faune mais aussi la flore, notamment les coraux.

Le recyclage du plastique, son tri, ce n'est donc pas suffisant pour régler ce problème. Il faut tout bonnement bannir le plastique dès lors que cela est possible. Notre travail c'est de vous apporter une solution pour vous permettre de le remplacer. Notre grande fierté avec l'abeillage c'est qu'il ne remplace pas simplement les films alimentaires en plastique, il est plus efficace qu'eux pour conserver les aliments, il ne pollue pas car il est réutilisable et compostable en fin de vie et sa production ne nécessite que très peu d'énergie et aucun autre ingrédient que ceux listés avec le produit. Notre mission n'est pas terminée, nous savons maintenant comment apporter notre pierre et nous continuerons à essayer de vous proposer des alternatives au plastique, c'est notre engagement, c'est la raison d'exister de notre entreprise et ce sera aussi sa raison de perdurer.

Le Made In France

Faire du Made In France nous a paru être d’une logique élémentaire. Les avantages sont nombreux et le seul inconvénient est un coût en moyenne 20% supérieur, ce n’est un inconvénient que si vous avez des actionnaires vous demandant d’augmenter la marge. Notre avantage chez l’abeillage c’est la liberté, nous sommes nos propres patrons et nous faisons toujours passer nos idéaux avant une logique de marge. Ne soyons pas hypocrites toutefois, avoir des idéaux c’est aussi envoyer un message à nos clients. Nous savons que notre transparence et notre engagement c’est ce qui vous convaincra de nous faire confiance et ainsi nous aider à améliorer la situation, pierre par pierre.

Notre produit est majoritairement français, le coton est tissé et imprimé en France et nous fabriquons l’abeillage dans notre atelier en Ile de France, ce qui constitue la part la plus importante de nos coûts. En revanche vous le savez surement mais il n’y a pas de culture de jojoba en France et l’industrie française des gemmeurs de pins a tout bonnement disparu de la forêt des Landes. Toutefois un entrepreneur souhaite relancer cette industrie des Landes, autant vous dire que nous le suivons avec attention et que nous avons hâte d’acheter de la résine française. Enfin pour la cire d’abeille le sujet est un peu plus compliqué, quoique très intéressant. Vous le savez en France et en Europe en général il y a beaucoup de pesticides utilisés, même si des productions bio existent elles ne suffisent pas à permettre aux abeilles de ne butiner que des fleurs sans pesticides. A cause de cette importante utilisation de pesticides, les apiculteurs français ont du mal à trouver en France de la cire de bonne qualité, par conséquent ils ne vendent pas non plus la leur quand elle est bio car les quantités produites sont à peine suffisantes pour être réutilisées dans l’apiculture. A l’heure actuelle nous travaillons avec une cire d’abeille garantie sans pesticides. Pour un avenir proche, nous avons amorcé un contact avec un ensemble de producteurs africains qui produisent de la cire bio avec des ruches gérées en faveur de l’économie locale, nous espérons très prochainement avoir ce nouvel ingrédient dans notre abeillage.

Des fleurs pour les abeilles

Vous trouverez dans votre pack complet de l’abeillage un cadeau qui nous a semblé évident de vous offrir. Il s’agît d’un sachet contenant des graines mellifères, c’est-à-dire qu’une fois semées elles donneront naissance à des fleurs dont raffolent les abeilles ainsi que d’autres insectes pollinisateurs. Avec ce sachet vous avez assez pour recouvrir environ 5m² de terrain. Vous pouvez le faire où bon vous semble, nous nous sommes dits que cela vous permettrait de vous ré approprier un espace urbain laissé à l’abandon par exemple, un par terre de terre devant un parc, un carré autour d’un arbre, les espaces verts de votre entreprise ou tout simplement votre jardin, votre balcon.

Ces fleurs ont un sens comme vous vous en doutez déjà. La lente disparition des abeilles en France a notamment pour explication la raréfaction des sources de pollen. En planter autour de vous participera à votre échelle au retour des abeilles, en plus d’apporter de la couleur et des senteurs dans des environnements ou ces deux éléments se font de plus en plus rares.

Pour semer les graines c’est assez simple. La période de semis court de mars à juin ou de septembre à octobre. Retirez les mauvaises herbes en essayant d’arracher leurs racines et enlevez également les cailloux que vous trouverez. Essayez de faire un sol assez propre et plat, semez les graines à la volée et tassez le tout avec vos pieds par exemple pour que les graines rentrent en contact avec la terre. Ensuite essayez d’arroser une fois par jour pendant les 5 premiers jours puis une fois par semaine s’il ne pleut pas. Les fleurs mettront entre 6 à 8 semaines pour pousser, cela demande un minimum d’efforts mais cela vaut vraiment le coup. Vous aurez la satisfaction de voir les abeilles revenir, vous embellirez un endroit de votre quotidien. Si vous avez des enfants n’hésitez pas à les faire contribuer, ils adoreront voir toutes ces couleurs et vous pourrez en profiter pour leur apprendre plein de choses sur l’écologie, les abeilles, le pollen et sur le rôle que nous pouvons jouer.

Le coton Biologique

Il fallait finir en parlant de cet important sujet qu'est la pollution du coton. Le coton serait la deuxième industrie la plus polluante derrière le pétrole. Les raisons sont multiples, nous consommons une quantité innombrable de textile dans le monde. Pour produire du coton, on utilise des OGM, des pesticides, des colorants chimiques et beaucoup, beaucoup d'eau.

Le coton biologique labellisé GOTS répond à des normes très strictes. Celles ci interdisent en premier lieu tous les polluants cités précédemment, le coton bio ne pollue donc pas. Concernant le problème de l'eau, le coton biologique est en principe produit en utilisant les eaux pluviales, les sols n'étant pas pollués ils retiennent mieux les eaux de pluie et les cultivateurs ont moins besoin d'irriguer leurs champs.

Enfin, pour réduire définitivement notre impact environnemental nous avons choisi avec notre tisserand un coton spécialement tissé pour nous avec le moins de coton possible. Notre tissu pèse au final 70 grammes par mètre carré. Nous avons fait un calcul simple, si l'on prend le format moyen de notre abeillage, celui-ci pèse 5,6 grammes c'est à dire environ 36 fois moins qu'un t-shirt pour homme. Moins de poids, cela signifie moins de coton et donc moins d'eau nécessaire pour sa production.